• 【理上网来喜迎十九大】推动中国经济乘风破浪行稳致远 2019-08-21
  • 618史上最壕“买家”现身 Google以 5.5亿美元投资京东 2019-08-21
  • 扎进深山扶贫 暖了百姓心——省个私企业党委直属企业党组织“精准扶贫丰宁行”活动侧记 2019-08-19
  • 迪玛希全新英单《Screaming 呐喊》首发 将于D时代巡演深圳站首唱迪玛希 2019-08-19
  • 苔花如米小,也学牡丹开 2019-08-03
  • 买油国俱乐部相关新闻 2019-07-23
  • 空姐,到底要不要漂亮?-光明时评 2019-07-23
  • 这种文章,一个中学生都可以写得比他好!呵呵! 2019-07-23
  • 南方都市报:小乔说个球01:世界杯舔屏指南 2019-07-23
  • 城区加大扬尘污染治理力度 所有施工现场必须安装视频监控 2019-07-22
  • 广西河池消防支队召开新兵第二阶段集训工作部署会 2019-07-21
  • 紫光阁中共中央国家机关工作委员会 2019-07-21
  • 邓秀新:农业正朝着满足不同人群需求方向发展 2019-07-20
  • 俄罗斯:解决朝鲜问题已进入中俄制定的"路线图" 2019-07-20
  • 中央纪委:生态环境部纪检组举报方式公布 2019-07-13
  • 贵卅十一选五任五遗漏:Navigation

    Sauter la navigation

    Fonctionnalités principales

    Identité électronique Un profond fossé sépare le peuple et la politique dans l’eID

    Un homme signe sur un mur blanc.

    贵州十一选五开奖查询 www.x8pj.com Le chef des CFF Andreas Meyer lors de la signature de la Joint Venture qui a mené à la création de SuisseID.

    (? Keystone / Ennio Leanza)

    Télécharger un extrait de l’office des poursuites, mettre une assurance à jour, voter pour une initiative populaire via e-voting – le tout en ligne et avec un login central. Le mot magique s’appelle identité électronique, ou eID en abrégé. Mais si c’est une réalité à l’étranger, c’est encore de la musique d’avenir en Suisse. Le gouvernement et le parlement veulent combler ce retard, avec une loi dont le peuple ne veut pas sous la forme proposée.

    Tous les pays d’Europe l’ont, mais pas la Suisse: l’eID, l’identité électronique.

    La Suisse veut combler cette lacune avec la nouvelle ?Loi sur les services d'identification électroniqueLien externe?. Le Conseil des Etats, la Chambre haute du Parlement, a approuvéLien externe mardi la nouvelle directive. Le Conseil national, la Chambre basse, avait déjà dit oui au printemps.

    L’idée ma?tresse de cette nouvelle loi, c’est un peu feu vert au secteur privé et feu rouge à l’Etat.

    L’Etat seulement en arrière-fond

    La seule tache de l'Etat devrait être de réglementer les eID. Mais ?a non plus, la Confédération ne veut pas le faire elle-même. Une commission d'experts indépendante devrait superviser le traitement des eID par les entreprises privées et, en particulier, veiller à la sécurité des données. La position du monde politique est donc claire.

    Du c?té du peuple, la nouvelle loi est tout sauf un projet qui va dans son sens. Du moins si l’on en croit les résultats d’un sondage publié il y a quelques jours. Selon cette enquête d’opinion, 87% des sondés indiquent ne faire confiance qu’à l’Etat en matière de délivrance d’une eID, alors que 2% seulement s’en remettent aux entreprises privées.

    Ce sondage a été mandaté par une alliance qui s’oppose à la nouvelle loi et a commencé à récolter les 50'000 signatures nécessaires à l’obtention du référendum. Elle comprend notamment diverses organisations de protection des consommateurs, ?Digitale GesellschaftLien externe? (Société numérique), ?WecollectLien externe?, la plate-forme de campagne numérique de Daniel GrafLien externe, l'un des protagonistes les plus actifs de la numérisation de la démocratie en Suisse, ou encore ?Crowdlobbying SwitzerlandLien externe?, autre plate-forme de campagne numérique.

    L'eID est un identifiant central avec lequel les utilisateurs peuvent accéder aux services des autorités publiques, des bureaux de poste, des banques, des compagnies d'assurances ou de téléphonie mobile, des chemins de fer, etc.

    SwissID offre déjà aux citoyens un accès gratuit et sécurisé à divers services quotidiens en ligne.

    Le fournisseur est le groupe SwissSign, une joint-venture d’entreprises proches de l’Etat (La Poste, les CFF et Swisscom), des grandes banques UBS et Credit Suisse, de la Banque Cantonale de Zurich ainsi que de compagnies d'assurances et de caisses maladie.

    Le consortium a l'intention de faire à l'avenir de son SuisseID l’eID officiel de la Confédération.

    Fin de l'infobox

    ?Je pense que le fossé entre le monde politique et les citoyens tient au fait que ces derniers veulent utiliser l'eID principalement pour des services officiels et non pour le commerce électronique?, déclare Adrienne Fichter, journaliste au magazine Republik et spécialiste de la démocratie numérique.

    En face, les politiciens rétorquent que l'identité électronique sans fonctions commerciales n'est pas attrayante pour les citoyens et qu'une solution ?tout en un? est donc nécessaire. ?Mais visiblement, la majorité du peuple ne veut pas de cela. Elle estime que l’eID, de par son caractère unique et centralisé, fait courir trop de risques en matière de protection des données?, indique Adrienne Fichter.

    Une question de confiance

    La spécialiste du numérique identifie divers scandales récents de vols de données par des groupes technologiques comme une cause possible du scepticisme général à l'égard du secteur privé. ?En outre, de nombreuses personnes trouvent étrange de devoir commander une identification électronique officielle auprès de plateformes privées de commerce en ligne ou de banques. Pour une telle tache, un bureau des passeports ou une mairie inspirent davantage confiance?, dit encore Adrienne Fichter.

    Dans un récent articleLien externe, cette dernière a montré qu’en matière d’eID, la grande majorité des pays européens ont opté pour une solution entièrement étatique ou tout du moins pour une solution mixte privée-publique. La Suisse est l’un des rares pays, avec le Danemark et le Royaume-Uni, à laisser l’Etat complètement en dehors de l’affaire.

    La le?on SuisseID

    Mais d'où vient le refus des autorités suisses de délivrer une carte d'identité électronique portant le sceau de qualité de l'Etat? ?Je pense que cela vient surtout de la débacle de SuisseIDLien externe, juge Adrienne Fichter. Il s’agit d’une marque qui a été lancée par la Confédération mais qui est émise par des sociétés privées. Elle n’a guère été acceptée. Le?on de cet échec: la Confédération doit se tenir à l’écart et n’assumer que des taches minimales.?

    Qu'est-ce que cela signifie pour le présent? ?Si on met aujourd’hui en ?uvre un modèle qui n'est pas non plus accepté ou qui n'inspire pas confiance, on ferait mieux de revoir la copie avant?, conseille l’experte. Toutefois, il est tout à fait possible que le modèle privatisé soit confronté?à une acceptation ?forcée? en raison de l'absence d'alternatives étatiques.

    Pour Adrienne Fichter, le facteur décisif serait avant tout que la solution suisse soit acceptée et certifiée par l'Union européenne, dans le cadre de la directive eIDASLien externe correspondante. ?On pourrait ainsi aussi utiliser son eID pour surfer sur les sites de fournisseurs ou d'autorités à l’étranger et utiliser leurs services?.


    (Traduction de l'allemand: Olivier Pauchard), www.x8pj.com

    Neuer Inhalt

    Horizontal Line


    Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

    Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

    SWI plus banner

    • Des infos pertinentes et compactes
    • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
    • Discuter, débattre, réseauter

    Un seul clic, mais un Plus pour vous !


    subscription form - French

    newsletter

    Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre bo?te mail.










    贵州十一选五开奖查询
  • 【理上网来喜迎十九大】推动中国经济乘风破浪行稳致远 2019-08-21
  • 618史上最壕“买家”现身 Google以 5.5亿美元投资京东 2019-08-21
  • 扎进深山扶贫 暖了百姓心——省个私企业党委直属企业党组织“精准扶贫丰宁行”活动侧记 2019-08-19
  • 迪玛希全新英单《Screaming 呐喊》首发 将于D时代巡演深圳站首唱迪玛希 2019-08-19
  • 苔花如米小,也学牡丹开 2019-08-03
  • 买油国俱乐部相关新闻 2019-07-23
  • 空姐,到底要不要漂亮?-光明时评 2019-07-23
  • 这种文章,一个中学生都可以写得比他好!呵呵! 2019-07-23
  • 南方都市报:小乔说个球01:世界杯舔屏指南 2019-07-23
  • 城区加大扬尘污染治理力度 所有施工现场必须安装视频监控 2019-07-22
  • 广西河池消防支队召开新兵第二阶段集训工作部署会 2019-07-21
  • 紫光阁中共中央国家机关工作委员会 2019-07-21
  • 邓秀新:农业正朝着满足不同人群需求方向发展 2019-07-20
  • 俄罗斯:解决朝鲜问题已进入中俄制定的"路线图" 2019-07-20
  • 中央纪委:生态环境部纪检组举报方式公布 2019-07-13
  • 五分赛车网页计划 浙江11选五下载 韩国快三是真是假 赛车pk拾开奖记录官方网下载 时时龙虎和全天计划 app专用密码是什么 极速赛记录 福建36选7怎么算中奖 肖4码认版块 js金龙棋牌 全天五星独胆计划时时彩五星 时时彩定个位选号绝招 四川时时说明 天津十一选五走势图遗漏 算出重庆时时口诀 今天最新3d开机号查询